EVOLUTION TROP RAPIDE DE LA FFE

31 mars 2016 - 12:38

Suite à la dernière assemblée générale F.F.E., le secrétaire général a été nommé président intérimaire jusqu'aux élections anticipées de septembre.

Le rapport de la commission de contrôle économique et de gestion présidée par Jean Bertrand qui fut président et redressa les comptes mérite la lecture par sa clarté.

A Montpellier, Jean Claude Loubatière faisait fonctionner la FFE en bénévole bien que ne bénéficiant d'un demi salaire de l'éducation nationale. La FFE ayant été reconnue comme sport grâce à lui, l'argent commença à arriver, les dépenses aussi; un siège un peu trop somptueux, du personnel embauché, une demi rémunération pour le président, puis complète. Le clash était prévisible à la moindre circonstance défavorable. La dérive ne date pas d'aujourd'hui.

Le tournoi de Château Thierry prend chaque année le thème d'une fable de la Fontaine. Celui de la FFE pourrait être : "La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf". Nous ne sommes pas une grosse fédération. La réalité passe avant les désirs.

Commentaires