ECHECS ET RELIGION: Thérèse d'Avila

3 août 2017 - 17:14

On peut lire qu'elle est la patronne du jeu d'échecs en 1944 et en

cherchant à

en savoir plus,on peut lire aussi que cette réformatrice du

Carmel et actrice de la contre-réforme ,nommée "docteur de l'Eglise"

a écrit un livre incontournable:

"Les chemins de la perfection"

Surprise ! : le chapitre 24 est consacré aux échecs pour faire

comprendre la prière:

"Sachez que celui qui ne sait pas disposer les pièces du jeu 

ne saura pas jouer et s'il ne saura pas faire échecs, il ne saura pas

faire mat." Une métaphore qu'on croirait sortie d'un manuel d'échecs.

Surprenant... Cela montre l'importance du jeu dans la société

espagnole du XVI° siècle.

 

Commentaires