LOUIS IX ET LE JEU D'ECHECS

20 juin 2018 - 10:58

Louis IX monte une croisade pour tenter de reprendre Jérusalem aux

turcs à une époque ou cela n'intéresse plus grand monde.

Le pouvoir étant au Caire,il se tourne vers l'Egypte.

En 1248-49 Le sultan du Caire assiège celui d'Emesse. Ce dernier

soudoie un serviteur de son assiégeant ,sachant qu'il joue aux échecs

sur une natte au pied de son lit,il met du poison. Une écorchure à la

jambe fait rentrer le poison et provoque la paralysie. Le sultan du Caire est ramené chez lui.

Louis IX attaque à Damiette, c'est le désastre, il est fait prisonnier.

A sa libération contre rançon, son frère joue aux "échecs" et aux tables sur le bateau qui les ramène à Acre.

Il saisit l'échiquier-tablier et le jette à la mer. Le mot "Echecs" signifiant jeu de dès sur échiquier également, il est

probable que c'est ce sens qu'il faut donner d'autant qu'il rachetait les dettes de jeu de son frère et il y a une forte

rançon à payer.

Il reste en Palestine pour renforcer la défense et c'est là qu'il reçoit un présent du "Vieux de la Montagne":

"Jeux de tables et de eschez;et toutes ces choses estoient fleureutées de ambre,lie sur le cristal a bele vignetes de bon or fin"

A la mort de sa mère,régente du royaume, il rentre après six ans d'absence et observe l'administration du comte de Provence qui l'inspire pour réformer son administration par la grande ordonnance de Paris 1254:

"En outre, nous ordonnons et prescrivons que tous nos baillis et chacun des autres détenteurs de charges après eux d'une part et d'autre part tous ceux qui reçoivent notre caution en justice, doivent tenir éloigné un jeu de nouveau avec les petits dès à jouer ou jeux de hasard ou jeu d'échecs... De plus nous arrêtons rigoureusement que personne ne joue aux petits dès à jouer ou aux jeux de hasard ou aux échecs.

Qui est visé? Le personnel de justice. "Scaccus" que l'ont traduit par échecs désigne aussi le jeu de dès sur échiquier . Les détenteurs d'argent public ne doivent par être corrompus par le jeu de dès.

Commentaires