LE TEMPS AUX ECHECS

3 juillet 2018 - 09:18

L'organisation des tournois dans la deuxième partie du 19° siècle imposa le contrôle de temps.

Les tournois de Londres 1851 puis de New York 1857 furent les derniers sans limites.

1er tournoi de Londres 1862: Usage du sablier . On en est à 10 ou 12 coups à l'heure.

-Match Andersen-Kolisch en 1861 12 coups à l'heure. Tournoi de Dublin 1861 10 coups.

-Paris 1867 10 coups à l'heure ,amendes pour dépassement (on ne pénalise pas l'excès de vitesse,mais de lenteur)

-Baden-Baden 1870 pendules et cadences de 20 coups à l'heure.Les premières pendules sont à balancier (en baissant sa pendule, on  relance le balancier de la pendule de l'adversaire et arrête la sienne.

-Puis 15 ou 20 coups sauf Amsterdam 1889 ,18 coups.

-En 1895 à Hasting 15 coups ,contrôle de temps au bout de 2h30.

-La cadence de 16 coups apparait au tournoi de Monte Carlo 1904.

-Nuremberg 15 coups à l'heure,contrôle à 6 heure de jeu.

-Le 15 coups dominera jusqu'en 1927.

-Le système de cadran basique invention par HBD Meijer en 1899 du petit drapeau et du bouton qui permet la mise en marche et arrêt du système mis au point par Veenhoff.

Fischer ayant préconisé l'ajout de temps pour limiter les pertes au temps, la pendule électronique s'imposa.

 

 

Commentaires