Chantal Chaudé de Silans: Une française exceptionnelle.

7 août 2018 - 12:18

Née en 1919 à Versailles,décédée en 2001 à Grasse, elle apprit les échecs avec son père à 9 ans,à 13 ans elle fait le championnat de France féminin,en 1936 elle le remporte. Dès lors elle bat son père qui se met au bridge.

Elle se marie à la veille de la guerre et part au Maroc; 1944 la Championne du monde Véra Menchik est tuée par un V1. En 1949 Moscou organise un tournoi pour désigner la championne du monde, 16 participantes Chaudé de Silans représente la France et est en tête du tournoi de la 6° à la 11° ronde puis elle a un passage à vide qu'elle explique par une température extérieure extrêmement basse, -40 et la fatigue due aux ajournements. Si elle avait eu un secondant, elle aurait pu avoir un meilleur résultat mais probablement pas avoir la première place,elle est 5° avec 9,5 et les quatre premières sont des soviétiques qui ont de 11,5 à 10. 1. Rudenko,2. Rubtsova 3. Bukova, seront tour à tour championnes du monde.Chantal explique à son retour qu'elle ne s'était pas suffisamment préparée. C'est bien là le problème, c'est une joueuse extrêmement douée qui aura des commentaires très élogieux de Kotov et Botvinik ce qui n'est pas rien...

Mais sa particularité est qu'elle n'ouvre pas de livres d'échecs et se forme au contact de forts joueurs en jouant  alors que l'URSS forme ses joueurs par des grands maîtres avec une grande rigueur. Elle aura le titre de Maître International féminin en 1950 puis plus tard le titre de Grand Maître Honoraire, participera au championnat de France masculin et les Olympiades,des tournois internationaux malgré ses quatre enfants.Elle anima ensuite le cercle Caïssa pendant 30 ans pour former des jeunes.Il ne fait aucun doute qu'elle aurait pu être championne du monde si elle avait bénéficié d'une formation à la soviétique. 

Elle se plaignait qu'il n'y ait pas assez de joueuses,mais des joueuses comme elle ne peuvent être qu'exceptionnelles.

Commentaires