LES ECHECS AMOUREUX 2 : LE ROMAN DE LA ROSE

22 août 2018 - 09:53

Ecrit par Guillaume de Lorris entre 1230 et 1245,repris 40 ans plus tard par Jean de Meung.

Commence par un rêve allégorique d'un jeune homme qui trouve un jardin entouré de haut murs illustrés de vices à l'extérieur,mais tout est jeune et beau à l'intérieur,c'est un paradis sur terre (thème du jardin d'amour) où il espère trouve la rose (l'amour) Jean de Meung continue l'oeuvre qui constitue une initiation à l'amour , allégorique, pour les jeunes gens agrémenté de citations d'auteurs.

trois citations d'échecs:

1. allusion à la décapitation de Conradin, prince allemand qui prétendait au royaume de Naples. Evénement contemporain du poème.

"Ces deux personnages,comme deux jeunes écervelés ont perdu au jeu les tours et les fous (ros et fols)et les cavaliers (chevaliers) et ont fini par sauter hors de l'échiquier,tant ils eurent peur d'être capturés au jeu qu'ils avaient commencé.En effet,à bien considérer la vérité, ils n'avaient pas à se préoccuper d'être mat,puisqu'ils étaient sans roi;l'échec et mat ne pouvait absolument pas leur faire peur ,l'adversaire qui jouit contre eux cette partie,ne pouvait les mettre en échecs,fut il à pied ou sur ses arçons,car on ne met pas en échecs les pions, les fous,les chevaliers,les reines et les tours (garçons,fos chevaliers,fierces,ne ros ) en effet si j'ose dire la dessus la vérité_et je n'ai l'intention de flatter personne-vu les règles du mat,dans la mesure où je me  souviens du jeu d'échecs et si lui même en sait quelque chose.

2. Si vous pouvez trouver Bel-Accueil et que vous puissiez jouer avec lui aux échecs,aux dès ou aux tables ou à d'autres jeux plaisants,jouez toujours de la pire façon,ayez constamment le dessous:au jeu dont vous vous mêlez,perdez tout ce que vous avez misé,qu'il prenne la maîtrise du jeu et se moque de vos pertes.

3. Je laisse bien mes amis y aller,pour participer aux caroles,danses et bals.Ils y trouvent un peu de cette vie si plaisante dont aucun homme s'il est sage n'a envie. Là on leur sert toute sorte de divertissements:farandoles et autres danses,tambours et vielles,chansons nouvelles,jeu de dès,d'échecs ou de tables ainsi que des mets excessivement délicieux.

C'est un prolongement du fin'amor des troubadours,un manuel d'éducation amoureuse pour les jeunes gens cultivés,dans un savoir encyclopédique d'auteurs latins,la connaissance qu'il faut avoir en ce milieu .Cela influença Ronsard quelque siècles après.

Rf: Le roman de la rose.          Livre de poche. Lettres gothiques

Commentaires