DESTINS CROISES DES DANICANS

28 décembre 2018 - 17:08

L'un est compositeur et joueur d'échecs célèbre:

François André Danican dit Philidor. Comme chaque année il

passe quatre mois à Londres pour le club d'échecs  le Parsloe qui

le paie, il a obtenu son passeport auprès du comité de salut public .

Nous sommes fin 1792. La guerre entre France et Angleterre éclate,

il ne peut rentrer ,début 1795 il réclame un sauf conduit mais la loi

sur l'immigration l'empêche de rentrer. Sa famille doit prouver qu'il

n'est pas émigré ,quand elle obtient enfin ce sauf conduit, elle est

touchée par l'annonce de sa mort (crise de goutte) le 31 août 1995,

à l'age de soixante neuf ans.

 

Pendant ce temps ,le général de Brigade Thévenet , dit Danican est

démis de ses fonctions début 1793,mis sur la liste des suspects,

défaite militaire,puis réintégré dans l'armée du centre à Mayenne

où il met au pas les récalcitrants à l'aide de la guillotine. Dénonce

ses camarades généraux pour atrocités en Vendée à la convention

début 1795 et démissionne,rejoint les princes en Allemagne.

Il revient à Paris en septembre comme chef de l'armée royaliste

forte de 15 000 h

mais il a comme adversaire le général Bonaparte qui l'emporte par 

la canonnade à l'église Saint Roch,méprisé par le pouvoir royal il

restera émigré en Allemagne.

Les deux Danicans ont eu un point commun; l'exil, mais le

Danican Philidor n'y est pour rien. Une carricature de Cruiksank

le représente au club Parsloe en 1795 avec les jambes enflées.

 

 

Commentaires